×

Actualités

L’Histoire de l’île des Embiez

EmbiezAncien

Le terme Embiez vient du latin « ambo » qui veut dire deux. Comprenez, l’archipel des deux îles : celle des Embiez et celle de la Tour Fondue. Son nom prit différentes orthographes au fil des siècles : Embers, Ambias, Embiers, Ambies, Ambiers, puis enfin Embiez

Les vestiges les plus anciens retrouvés sur l’île, preuve d’une présence humaine, remonteraient à 5 siècles avant Jésus Christ, probablement laissés par des pêcheurs ou des navigateurs. En effet, l’île des Embiez a, depuis toujours, été le refuge des amoureux et des professionnels de la mer. Elle a également subi les invasions des pirates.

A partir de 1068, les moines de l’Abbaye de Saint Victor commencèrent à exploiter les salins de l’île, qui s’étendaient alors de la pointe du Cougoussa à la pointe de la Tour Fondue. Le sel était, à l’époque, une denrée chère et précieuse, indispensable à la conservation des aliments, il était même qualifié « d’or blanc ». Pour récolter le sel, ils installèrent des murets en pierre sèche et des tables salantes dans une faible profondeur d’eau. C’est d’ailleurs à cette époque que les hébergements « Les Douanes » ont été construits et nommés en souvenir de cette partie de l’histoire de l’île. En effet, le sel était alors taxé par l’état, la « taxe gabelle » et c’est dans ces appartements qu’elle était récoltée par les « gabelous ».

 LesSalins

En 1520, l’île des Embiez est donnée à Barthélémy LOMBARD, un natif de Six-Fours. En 1580, son neveu acheta les salins ainsi qu’ une partie de l’île et obtint d’Henri IV la faveur que son domaine soit aménagé en « arrière-fief » ; sa famille put, à cette occasion, prendre le titre « de Sainte Cécile ». C’est de là que vient aujourd’hui le nom de la chapelle présente sur l’île. C’est également la famille LOMBARD qui fit planter la vigne dans les années 1580-1600. Puis, en 1602, ils entreprirent la construction du château, aujourd’hui propriété privée de la famille RICARD.

ChateauEmbiez

En 1720, après diverses successions, l’île fut rachetée par Michel de SABRAN (célèbre famille de Provence).

Puis en 1789, lors de la Révolution Française, l’île fut déclarée « bien national ».

Au début du 19ème siècle, l’île connut une période plus sombre car elle fut exploitée pour produire de la soude. Le sel marin était décomposé avec de l’acide sulfurique pour produire du sulfate de soude, ce qui provoquait des dégagements d’acide chlorhydrique qui devaient être méticuleusement récupérés car très toxiques. Le sulfate de soude était ensuite traité avec du charbon et de la craie afin d’obtenir le précieux carbonate de soude (utilisé pour la fabrication du savon à Marseille). Malheureusement, après un changement de propriétaire, trois ans plus tard, la récupération de l’acide chlorhydrique ne se fait plus correctement et cela engendra de nombreux dégâts sur la végétation environnante et la santé des populations alentours. L’usine de fabrication de soude fut ainsi définitivement fermée par arrêté préfectoral en juin 1847 (l’une des 1ères pétitions connues en France).

En 1862, le fort Saint-Pierre fut construit. Une plaque est toujours visible, au-dessus de l’entrée, qui rappelle la date d’achèvement des travaux, en 1867. Le fort abrite aujourd’hui l’aquarium et le musée de l’Institut océanographique Paul Ricard (fondé par Paul RICARD en 1966 mais baptisé ainsi en 1991).

FortSaintPierre

En 1901 commença l’exploitation du vignoble.
En 1922,
le vin produit sur l’île des Embiez était réputé de consommation locale, une fois mis en barils, il était transporté par bateau jusqu’à la côte.

En 1938, la production de sel sur l’île des Embiez prit fin, après une succession de propriétaires qui, tour à tour, exploitèrent les trois hectares et demi de salins, mais pour qui l’entretien et la gestion de ce petit site s’avéra de moins en moins rentables face aux sites d’Aigues-Mortes ou des salins de Giraud.

IllustrationEmbiez

A partir de cette date, l’île des Embiez devint un paradis pour les amateurs de plongée tels que Frédéric Dumas, Philippe Tailliez, Jacques-Yves Cousteau (« les Trois Mousquemers »).
En 1942, ils réalisèrent ensemble, aux Embiez et à la balise proche des Magnons, le premier film sous-marin français « Par dix-huit mètres de fond ».

Durant la dernière guerre mondiale, la production de vin prit fin et le vignoble fut donc abandonné, puis remis en état en 1947.

1958 : PAUL RICARD

Quand Paul Ricard achète les Embiez en 1958, il est sûr d’avoir trouvé « ce que la nature offre de mieux pour s’évader et rêver. Seuls restent un fort abandonné et une tour en ruine au sommet de laquelle des générations de vigies ont guetté les pirates…»* Il fait le vœu de « protéger ce paradis naturel et d’en faire une destination pour tous ceux qui aspirent à se ressourcer et à se retrouver, loin des foules et de la pollution du continent »*. Paul Ricard, visionnaire, imagine déjà la « civilisation des loisirs » comme une évidence. Il veut faire de l’île des Embiez « un haut lieu du tourisme international, un séjour idéal de repos et de vacances, avec tout ce qu’il faut pour être heureux : le silence, la décontraction, l’absence de circulation automobile, les joies de la mer, les promenades à pied ou à bicyclette (…)»*. Ces intentions sont claires : « Nous aménagerons cette île pour le bonheur des hommes. Nous y construirons avec art et avec amour, nous y planterons des arbres, y ferons pousser des fleurs, nous y érigerons des statues… »*.

Dès 1960, Paul Ricard entreprend la construction du port des Embiez, littéralement enclavé dans le nord de l’île (à la place des salins), pour en faire un abri quelles que soient les conditions météorologiques. Il fut mis en eau en 1963 et agrandi vers l’est dans les années 70 (entre la pinède du Canoubié et les terrains de pétanque). Accessible par tous les temps, il dispose aujourd’hui de 750 anneaux et peut accueillir jusqu’à 150 escales par jour en saison estivale.

Lors de son acquisition par Paul Ricard, l’île des Embiez comptait déjà 10 hectares de vignes. On savait que Paul Ricard avait créé la célèbre marque de boisson anisée, mais il produisit aussi du vin… et pas n’importe lequel, celui de son île.
En 1978, les vins du Domaine des Embiez furent labellisés « A.O.C Côtes de Provence » et « Vin de Pays du Var ». Aujourd’hui, le vin du Domaine des Embiez est en conversion bio.

L’île des Embiez est telle que Paul Ricard l’avait voulue, elle porte sa marque, celle d’un homme qui, dès les années 60, s’est battu pour le bien-être des Hommes, préserver la mer et protéger la nature. 

Pour en savoir plus sur l’Histoire des Embiez depuis son acquisition par Paul Ricard, lire notre article L’ÎLE DES EMBIEZ, RETOUR SUR 60 ANS D’HISTOIRE

L'île des Embiez photo aérienne paysage

*Extrait du livre « La passion de créer » écrit par Monsieur Paul Ricard

Sauvetage d’une tortue marine

tortue institut Paul Ricard

Le personnel de notre Institut océanographique Paul Ricard sur l’île des Embiez, a été appelé en urgence samedi dernier pour récupérer une tortue marine qui s’était échouée sur la plage des Charmettes au Brusc. Très affaiblie, elle a été placée dans un des bassins que possède l’Institut Paul Ricard, qui fait office de centre d’accueil, pour y passer la nuit. Le dimanche matin, le Centre d’étude et de sauvegarde des tortues marines de Méditerranée (CestMed) au Grau du Roi est venu la chercher. D’après leurs premières constatations, cela ferait plusieurs semaines, voire plusieurs mois, que cette tortue caouanne, une femelle d’environ 20 ans, a cessé de s’alimenter, probablement du a une ingestion trop importante de plastique ou à un hameçon coincé dans l’appareil digestif. Dès qu’elle sera capable de se réalimenter, elle sera remise en liberté. Des analyses plus poussées auront lieu dans leurs laboratoires, dont vous pouvez suivre l’actualité sur la page Facebook CESTMed. Depuis le début de l’année, c’est la 57ème tortue en difficulté qui est récupérée par le CestMed. Malheureusement, les constatations mettent toujours en cause les contenus gastriques de ces animaux, révélant une présence significative de plastique dans leur organisme (12 grammes en moyenne pour chaque spécimen).

Soyons tous vigilants, ne jetons pas nos déchets par terre, ramassons les détritus que nous croisons (sur nos routes, nos chemins, nos plages…), protégeons la nature, la mer et les espèces les plus vulnérables.

MAJ du 19/10/2016 : La tortue est malheureusement décédée en début de semaine, l’autopsie a révélé « une péricardite et une infection généralisée de l’appareil digestif ainsi que de nombreuses inflammations et blessures, notamment au niveau de l’intestin dû à l’ingestion d’un bas de ligne de pêche ».

tortue

 

L’ÎLE DES EMBIEZ, RETOUR SUR 60 ANS D’HISTOIRE

Achat embiez en 1958 par Paul Ricard

Il y a 60 ans, le 10 janvier 1958, on lisait en gros titre des Nouvelles Ricard : « UN NOUVEAU CENTRE DE TOURISME DANS LE GROUPE RICARD. L’île des Embiers* (ainsi nommée à l’époque), située au large du Brusc. »

Avant même cette annonce, alors que les négociations étaient encore en cours, l’information avait déjà fuitée dans la presse régionale et la presse parisienne qui avaient annoncé l’acquisition de l’île par une société civile immobilière du Groupe RICARD (la Société Paul Ricard). Toutes les suppositions étaient alors permises.

Les journaux s’accordaient cependant à dire qu’un merveilleux projet devait être en cours. Le lien avec l’île des Bendor, acquise par Paul Ricard 8 ans avant, fut vite trouvé, Le Provençal écrivait alors « Rappelons d’abord ce qu’a fait de Bendor le mécène. Tout y était désert il a sept ans et avouons-le abîmé par les campeurs. En 1951, M. Ricard y fit creuser le port, l’année suivante s’élevèrent des villas provençales ; la troisième, la petite île devint un jardin planté de fleurs et d’arbres… ». Le Méridional écrivait quant à lui dans ses colonnes : « Tout laisse supposer que M. Ricard fera à l’île des Embiers, aussi bien, sinon mieux, qu’à Bendor. Il va sans dire que rien ne sera négligé pour que les touristes qui viendront en villégiature dans l’île des Embiers trouvent à leur disposition tous les plaisir que peut procurer le voisinage de la mer ».

L’objectif de Paul Ricard était de faire de l’île des Embiez une « station touristique de l’an 2000 », une ambition forte pour l’époque (40 ans avant l’an 2000). Le challenge était grand et les attentes encore plus fortes.

En décembre 1959, Les Nouvelles Ricard annonçaient que les premiers « coups de pioche » des travaux portuaires venaient d’être donnés sur l’île des Embiez, à l’intérieur des anciens marais salants. C’est après quasiment 2 ans d’études approfondies, menées avec les services de l’Urbanisme et des Ponts-et-Chaussées, sur les vents, les courants et la position des digues notamment, que les travaux ont pu débuter. Le port fut pensé pour être un abri sûr par tous les temps, pour tous les bateaux, particulièrement bien protégé des vents. Pendant ce temps, l’île fut débroussaillée, le château restauré et la cave ainsi que son vignoble remis en état.

Alors que les travaux étaient en cours, l’île des Embiez était déjà décrite comme une oasis de calme, de verdure et de tranquillité ; 3 mots qui décrivent encore très bien l’île aujourd’hui. On y venait déjà à l’époque pour s’y reposer et vivre loin du bruit.

En été 1961, les visiteurs pouvaient profiter d’une route de corniche qui venait d’être tracée permettant de faire une balade agréable et variée passant des plages aux falaises, de la pinède aux maquis. D’importantes plantations avaient également été faites et 3 hectares de vignes avaient été replantés. Le téléphone, l’eau et l’électricité était acheminés à plusieurs points de l’île.

En mai 1962, la date d’inauguration de l’avant-port des Embiez était donnée, ce sera le 14 juillet, l’achèvement des travaux étant prévu pour octobre. L’inauguration se fit en présence du Maire de Six Fours, en charge de couper le ruban bleu, blanc, rouge inaugural, entouré du Commissaire Général au Tourisme, qui par sa présence (alors qu’il est en vacances), montra toute l’importance qu’il portait à ce projet pour le développement du tourisme varois.

Achat Embiez Paul Ricard 1958

L’année 1962 signe aussi une très belle année pour le rosé des Embiez, classé VDQS (Vin Délimité de Qualité Supérieure) Côtes de Provence. Avec une production de 160 hectolitres (contre 70 en 1961) produits grâce aux 9 hectares de vignes remis en état, la plus grande partie étant du rosé.

Le 1er mai 1963 le port Saint-Pierre des Embiez fut mis en eau. « Pour le plaisancier, c’est l’abri sûr, agréable, bien équipé, d’un accès facile et dans un cadre enchanteur. Les propriétaires de bateaux n’auront à craindre, ni le mistral, ni le vent d’Est qui sont, dans cette région, les vents les plus fréquents et les plus forts. (…). Pour le touriste et pour le vacancier, le port sera un centre d’animations très plaisant. Les hôtels, les restaurants, la rue artisanale, les promenades, (…) les plages toutes proches,  le feront rechercher comme station de villégiature. Et, cependant, à quelques centaines de mètre à peine, les amoureux de la nature retrouveront tout le charme et tout le pittoresque d’une île telle que les siècles l’ont lentement façonnée». Pouvait-on alors lire dans les Nouvelles Ricard.

Cette date prit l’allure d’un symbole : un centre de vacances et de loisir prenant naissance le jour de la fête du travail !

Ainsi, un yacht-club est créé durant l’été 1963 et baptisé en octobre le Yacht-Club des Embiez, lors d’une cérémonie spéciale en présence notamment d’Alain Bombard, d’amiraux, du président de la Fédération Française de Yachting, le président du Yacht-Club de France, de députés, de journalistes, de champions de voile et de nombreuses personnalités. De nombreux événements liés aux sports nautiques furent ensuite organisés, faisant de l’île des Embiez un haut lieu des sports et compétitions nautiques en présence de célébrités du milieu tel qu’Éric Tabarly.

Entre 1964 et 1965, des aménagements et des constructions étaient annoncées permettant l’accueil de congrès à effectif plus ou moins important, ainsi que pour développer les activités sportives et culturelles. Mais aussi la construction de 20 villas-studios, un snack… L’île des Embiez telle que nous la connaissons aujourd’hui continuait de se façonner.

Ainsi, durant l’été 1966, deux moyens de restauration existaient sur l’île des Embiez, le snack, sur le port qui proposait des grillades, simples en toute convivialité et le restaurant du Château avec vue panoramique sur le port et la côte. Côté hébergement, il y avait un Mas pour 2 ou 3 personnes, des cabines-couchettes pouvant accueillir jusqu’à 3 personnes, avec bloc sanitaire et les villas studios, surplombant le port : deux ou 3 pièces avec cuisinette équipée, le séjour et une salle d’eau.

1966 signe surtout l’année de création de l’Observatoire de la mer, connu aujourd’hui sous le nom d’Institut océanographique Paul Ricard, pour l’étude, la recherche et la défense quant aux problèmes de la mer. Avec également un rôle clé d’information auprès du grand public. Ainsi, des locaux, du matériel de laboratoire, des bateaux et tous les appareils nécessaires à l’observation de la surface et des fonds marins ont été mis à disposition des scientifiques, des savants et des chercheurs. Créé en partenariat avec Alain BOMBARD qui, après avoir protégé l’homme de la mer, s’est efforcé à protéger la mer de l’homme.

C’est durant l’été 1975 qu’est annoncée l’ouverture de l’Hôtel Hélios pour la saison suivante (76) ainsi que quelques-uns de ses appartements (16 studios et 16 appartements de type 4).

« L’Hélios, entre ciel et mer » Hélios est une divinité de la Grèce antique personnifiant le Soleil et la Lumière. Doté à l’époque de 64 chambres (61 chambres dont une suite aujourd’hui), d’un bar, un restaurant, des salons, une terrasse-solarium ainsi que de salles de réunion ainsi qu’une discothèque !

Aujourd’hui, l’île des Embiez met à disposition de ses vacanciers, plusieurs moyens de restauration,  d’hébergement et de nombreuses activités, tout en préservant son côté nature et sauvage, tel que l’avait désiré et créé Paul Ricard.

60 ans Embiez

*Le nom Embiez vient du terme latin « ambo » qui veut dire deux, soit l’archipel des deux îles. Son nom prit différentes orthographes au fil des siècles : Embers, Ambias, Ambies, Ambiers, Embiers puis enfin Embiez. Pour en savoir plus sur l’histoire de l’île avant son acquisition par Paul Ricard, consultez notre article : L’Histoire de l’île des Embiez

Les plages et les criques de l’île des Embiez

plages et criques de l'île des embiez
La plage des Allemands

L’île des Embiez est un paradis nature, encore préservé.

Ici, vous ne verrez pas de location de transat sur nos plages, juste des plages et des criques sauvages aux quatre coins de l’île, au détour d’un chemin, cachées dans les rochers ou dans la pinède. Nos plages sont principalement composées de sable et de gravillons qui drainent l’eau de la mer et lui confèrent un magnifique aspect translucide. Un paradis pour se baigner, se relaxer ou pratiquer le snorkeling (plongée avec masque, tuba et palmes).

PLAGE DES SALINS

L’un des spots les plus populaires de l’île se trouve tout au nord, à la Plage des Salins. Seule plage de sable de l’île, l’eau est cristalline et peu profonde. Sur place, la base nautique propose des locations de kayak, paddle, pédalo pour vous amuser sur l’eau et des hamacs gonflables pour lézarder sur le sable. Côté restauration, Le Truck de l’île avec ses burgers et la Cabana Sucre avec ses douceurs vous accueillent sur leurs magnifiques terrasses face à la mer, sur les hauteurs de la plage.

plages et criques de l'île des embiez
La plage des Salins

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

PLAGES DU PETIT ROUVEAU ET DE SAINT-PIERRE

En allant vers le sud, rejoignez la côte ouest de l’île où se trouve la plupart des plages et criques. Face à l’île du petit Rouveau, par un petit chemin escarpé, vous accédez aux plages du Petit Rouveau et de Saint Pierre. Bien cachées, elles sont moins fréquentées. D’en haut, vous profitez d’une vue imprenable sur toute la baie, de Bandol à Six-Fours en passant par Sanary. Ouvrez l’œil et vous apercevrez aussi l’île de Bendor au loin, qui se confond avec la côte Bandolaise…

plages et criques de l'île des embiez
La plage du Petit Rouveau
plages et criques de l'île des embiez
La plage Saint-Pierre

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

PLAGE DE LA GABRIELLE

En continuant vers le sud, vous verrez la plage de la Gabrielle. Cette plage est recouverte de Posidonie (du grec Poséidon, le Dieu de la mer), cette plante très présente en Méditerranée, joue plusieurs rôles fondamentaux dans le milieu marin littoral : nurserie, source de nourriture, source de carbone importante, elle permet également de fixer les fonds marins et contribue au maintien de l’oxygénation et de la clarté des eaux. La posidonie fait partie des cinq espèces protégées sur les côtes méditerranéennes françaises, tout comme l’oursin noir, la grande nacre, le mérou brun et la cigale de mer. Pensez d’ailleurs à aller visiter l’aquarium de l’Institut océanographique Paul Ricard situé juste derrière.

plages et criques de l'île des embiez
La plage de la Gabrielle

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

PLAGE DES ALLEMANDS

Non loin de là, vous trouverez la plage la plus connue de l’île des Embiez, la plage des Allemands. Face à l’île du Grand Rouveau (avec son phare automatisé, en forme de monastère, aujourd’hui propriété du Conservatoire du Littoral), la plage des Allemands est composée d’une multitudes de plages et criques consécutives, aux eaux cristallines.

plages et criques de l'île des embiez
Plages des Allemands

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

PLAGE DE LA CROISETTE

Minuscule petite plage nichée dans les rochers, la plage de la croisette n’est accessible que par la mer, en bateau ou en kayak par exemple. Permettant ainsi aux chanceux d’avoir une plage rien qu’à eux, en toute tranquillité.

plages et criques de l'île des embiez
La plage de la Croisette

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

PLAGE DU RIX

En montant en direction de la Tour de la Marine, vous verrez en contre-bas la plage du Rix. Pour y descendre, prévoyez de bonnes chaussures de marche, la pente est raide. Cette crique est particulièrement fréquentée par les kayakistes et les bateaux, qui s’y retrouvent pour une petite pause détente. Protégée dans la roche, l’eau y est limpide.

plages et criques de l'île des embiez
La plage du Rix

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

PLAGES DU COUCOUSSA

Côté sud-est de l’île, face à la presqu’île du Gaou, seules les deux plages du Coucoussa vous permettent de poser votre serviette pour lézarder et profiter d’une baignade agréable, parfaitement abritées en cas de mistral (vent qui vient du nord). Ce ne sont pas les plus faciles d’accès, ni les plus difficiles, prévoyez des chaussures qui tiennent aux pieds pour y descendre et le tour est joué.

plages et criques de l'île des embiez
Pointe et plage du Coucoussa
plages et criques de l'île des embiez
Plage du Coucoussa

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

PLAGES DU CANOUBIE

Au nord-est de l’île, face au Brusc, cachées au calme dans la pinède, vous profiterez des plages du Canoubié.

plages et criques de l'île des embiez
Plage du Canoubié
plages et criques de l'île des embiez
La plage du Canoubié

Que vous soyez en famille, à la recherche de quiétude ou amateur de snorkeling, vous trouverez forcément la plage qui vous convient sur l’île des Embiez. Vous avez même la possibilité de changer de plage tous les jours, quel luxe ! L’île des Embiez, naturellement…

 

Inauguration du Saint Patrick, le nouveau navire des Iles Paul Ricard

inauguration officielle du Saint-Patrick sur l'île des Embiez
5 août 2018 : Inauguration officielle du Saint-Patrick sur l’île des Embiez

Dimanche 5 août 2018, la Société Paul Ricard a fêté l’inauguration d’un nouveau navire à passagers pour Les îles Paul Ricard : Le Saint Patrick ! A cette occasion, les membre de la famille Ricard, le personnel des îles ainsi que de nombreux plaisanciers et invités s’étaient réunis, quai Sainte-Marthe, au port Saint Pierre des Embiez.

Baptisé en l’honneur de Patrick Ricard, ce nouveau navire fut inauguré en présence de Violette Ricard, petite-fille de Patrick dont elle était très proche, qui fut très fière d’être choisie comme marraine, tout comme son père Paul-Charles Ricard.

Inauguration du Saint Patrick avec Violette Ricard petite fille des Patrick Ricard et marraine du Saint-Patrick
Violette Ricard (à gauche) marraine du Saint-Patrick, accompagnée de son père Paul-Charles Ricard et de sa petite sœur Maxime Ricard

Le Saint Patrick a été construit par « Transmetal Industrie », constructeur et partenaire local historique de la Société Paul Ricard, situé à Saint-Mandrier-sur-Mer (non loin de Six Fours) et dirigé par la famille de Rovere.
Il a été pensé afin d’améliorer le confort des passagers et de répondre à l’attractivité grandissante des îles.

Doté d’un équipement complet
Pouvant accueillir jusqu’à 286 passagers et embarquer un véhicule de type premiers secours, ce nouveau navire dispose de nombreuses commodités : salon couvert, pont supérieur extérieur, wifi, système de sonorisation intérieur et extérieur, écrans plats, bar amovible ainsi que des places et WC adaptés aux personnes à mobilité réduite. Sa largeur lui offre une stabilité confortable et ses 3 propulseurs d’étrave lui facilitent le pivot sur un axe afin d’accoster tout en douceur dans des espaces portuaires étroits, comme celui du Brusc.

Respectueux de l’environnement
Le Saint Patrick possède des moteurs de dernière génération lui permettant d’être plus silencieux, plus puissant mais surtout plus respectueux de l’environnement, répondant ainsi aux dernières normes anti-pollution.

 

Déjeuner d'inauguration du Saint Patrick sur l'île des embiez
François-Xavier Diaz, Directeur Général de la Société Paul Ricard et petit-fils de Paul Ricard (au centre), entouré d’une partie du personnel du service marine ainsi que Gilles Grandguillotte, Directeur des opérations (à droite), lors du déjeuner d’inauguration organisé dans la salle Sainte Marthe.
Inauguration du Saint Patrick
Les sauveteurs de la SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer), accompagnés de Danièle Ricard, Présidente du Directoire de la Société Paul Ricard et sa fille Patricia Ricard, Présidente de l’Institut océanographique Paul Ricard (au centre).

Le vignoble des Embiez bientôt certifié bio

Le vin des embiez bientôt certifié bio

Le respect de la vigne et de la nature étant pour nous une priorité, nous avons entamé en 2017 une conversion biologique du vignoble de l’île des Embiez. 

Qu’est-ce que viticulture biologique ?
En viticulture biologique repose sur le respect des équilibres naturels, excluant ainsi l’usage des produits chimiques de synthèse et des OGM, privilégiant ainsi les matières premières d’origine naturelle pour cultiver la vigne et le travail des sols ainsi que le désherbage exclusivement mécanique. Ce qui permet de redonner vie au sol et à son écosystème naturel peuplé d’espèces animales et végétales.

Combien de temps dure la conversion ?
Afin de pouvoir obtenir la certification “agriculture biologique” (AB), une période de conversion de 3 ans est nécessaire, durant laquelle nous devons respecter le cahier des charges précis, régie par le règlement européen (CE 2092/911) et commun à l’ensemble des pays de l’Union Européenne. Cette transition permet notamment d’assurer le nettoyage du sol, ainsi, toutes les mesures de l’agriculture biologique doivent être mises en place, sans que les produits ne puissent être commercialisés sous le logo AB. Des organismes certificateurs agréés par l’état (Ecocert, Qualité France, Ulase…) sont ensuite en charge de contrôler la bonne mise en pratique de ce cahier des charge, notamment sur l’utilisation des substances actives autorisées pour les traitements, les types d’amendement et la fertilisation, afin de décerner ce précieux label à l’issue de ces 3 ans.

Comment mettons-nous cela en pratique ?
Au pied de la vigne, nous faisons un désherbage mécanique et nous laissons autour (entre les vignes et autour de la parcelle) un enherbement – procédé qui consiste à maintenir et entretenir un couvert végétal naturel – permettant de lutter contre l’érosion et de développer l’activité organique de la terre. Pour favoriser la fertilité de nos sols, nous utilisons principalement du fumier.
Les procédés et produits utilisés pour la vinification sont également très stricts et limités, notamment suite à la réglementation sur la vinification biologique et le vin « bio » adoptée à Bruxelles début 2012.

Pourquoi avons-nous fait le choix de cette conversion biologique du vignoble ?
Soucieux de la préservation de notre environnement, nous avons toujours travaillé le vignoble de manière raisonnée, cette conversion nous permet donc d’aller plus loin dans notre démarche et d’officialiser notre engagement en respectant un cahier des charges précis, lisible de tous. L’objectif étant toujours de produire des raisins de qualité tout en préservant notre terroir et la pérennité de notre vignoble.

De plus, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur étant la deuxième région de France où la production viticole bio est la plus importante ; il nous a paru évident que le Domaine de l’île des Embiez, terroir des Côtes de Provence le plus excentré par rapport à l’appellation et seul domaine de Six Fours les Plages, s’engage lui aussi de manière officielle dans cette démarche.

conversion biologique pour le domaine viticole des embiez

C’est l’heure des vendanges ! Dès le début du mois de septembre, nos petites mains s’activent dans les vignes pour ramasser les premiers raisins gorgés de soleil et maintenant issus du mode d’agriculture biologique. Ces raisins sont directement amenés à la cave de l’île pour être mis en cuve puis mis en bouteille au cours du premier trimestre.

Flipix, le dauphin

Flipix le dauphin qui s'amuse sur la côte de marseille à porquerolles

Après vos nombreux commentaires suite à la publication de cette photo puis d’une vidéo sur notre page Facebook Les Iles Paul Ricard, sur notre ami(e) dauphin qui s’amuse à suivre nos traversées maritimes entre Le Brusc et l’île des Embiez, nous sommes allés à la « pêche » aux infos !

C’est une femelle, surnommée Flipix (mélange de Flipper et Netflix…) par les habitants de Corbières et de l’Estaque, à Marseille, où elle avait élu domicile en janvier. Elle nage dans les alentours (Marseille, Porquerolles….) depuis plusieurs mois, elle est reconnaissable par ses cicatrices sur le dos… Certaines sources disent qu’elle aurait été prise dans des filets et aurait alors été séparée de sa famille, d’autres pensent qu’elle fait partie des « dauphins solitaires ». Quoi qu’il en soit, elle semble en pleine forme et s’amuse avec les bateaux, kayaks, paddle…

Nous avons eu la chance, encore cette semaine, de la voir et de capturer en photos et en vidéos ces instants magiques qu’elle nous offre ! Nous vous les partageons sur notre page Facebook, suivez-nous !

Attention cependant, le dauphin est un animal fragile, nous vous demandons donc de respecter cet animal sauvage, d’être extrêmement vigilant à elle mais aussi à vous, et de rester prudent.

 

Le nouveau point de rendez-vous de l’île des Embiez : Le Bar des Amis !

Le Bar des Amis c’est la convivialité et l’ambiance Provençale !

Nouvelle équipe, nouvelle direction, nouvelle ambiance, nouvelle décoration, nouvelle carte… la nouveauté est au coeur de la place de l’île des Embiez ! Le Bar des Amis a été repensé pour vous et toute l’équipe vous attend avec impatience ! De votre café du matin à votre cocktail du soir, c’est un lieu qui est présent à chaque moment de la journée et cela, toute l’année !

Entre amis, en famille ou bien en couple, retrouvez-vous autour d’un café, d’un verre ou bien d’une planche de charcuterie. Un large choix de cocktails et de boissons pour vous rafraichir après une belle balade du tour de l’île, nous vous accueillerons avec grand plaisir. Toutes les semaines, un nouveau cocktail est pensé et créé pour partir à la découverte de nouvelles saveurs… A la carte des vins, déguster les nouveaux millésimes labellisés « Agriculture Biologique » du Domaine de l’île des Embiez en 3 couleurs.

De plus, vous aurez le choix de goûter au banc de l’écailler qui propose des huîtres fraîches provenant de notre producteur, la famille Giol. Des huîtres plusieurs fois médaillées au concours général agricole de Paris.

 

Ce n’est pas tout au Bar des Amis, nous vous avons préparé un programme estival pour égayer vos soirées d’été ! Des concerts de pop rock, latino, pop folk et des duos acoustiques seront au rendez-vous !

L’agenda des animations de l’été 2021 au Bar des Amis

Concert de Duo Calam : jeudi 8 juillet et jeudi 12 août de 21h30 à minuit.
Concert de Spain Latino trio : jeudi 15 juillet et le dimanche 15 août de 21h30 à minuit.
Concert de Jean Gomez : mardi 20 juillet de 19h30 à minuit.
Live de Fabrice Della Gloria : Jeudi 22 juillet et 19 août de 19h30 à minuit.
Concert de Spanky&Bald : Mardi 27 juillet de 19h30 à minuit.
Concert de Olivia Favourite : Jeudi 29 juillet et 26 août de 19h30 à minuit.
Concert de Jude Todd : Dimanche 1er août et dimanche 22 août de 21h30 à minuit.
Concert Live Lola : mardi 3 août de 19h30 à minuit.
Concert de Spanky&Alice : Mardi 24 août de 19h30 à minuit.

___________________________________________________________________________________________

POUR MIEUX SE RETROUVER

A partir de début août 2021, sous réserve de confirmation des autorités, toute personne de plus de 17 ans devra impérativement être munie d’un « pass sanitaire » * (y compris en terrasse).

L’une des trois preuves suivantes peut constituer un « pass sanitaire » :

– le passeport vaccinal (ou le certificat de vaccination) contre la Covid-19
– le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 48h
– le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois

Le port du masque est obligatoire pour accéder et circuler dans notre établissement.

A partir du 30 septembre 2021, sous réserve de confirmation des autorités, le pass sanitaire sera obligatoire pour les enfants de 12 à 17 ans.

* En venant dans notre établissement, vous avez pris connaissance de l’obligation de présenter un pass sanitaire pour tous les convives de plus de 17 ans.

 

Découvrez notre site internet et suivez les actualités sur nos réseaux sociaux.

 

vos vacances de Pâques sur l’île des Embiez

 

Au printemps, la nature se réveille et se révèle. Les oiseaux chantent, les arbres bourgeonnent, les fleurs (re)naissent et le soleil illumine nos journées. On se réjouit de voir arriver les deux semaines de vacances de Pâques pour changer d’air en famille, en tête à tête ou entre amis. Souvenirs partagés, papilles enchantées et détente assurée : bienvenue sur l’île des Embiez pour une expérience inoubliable, dès le 7 avril 2023 !

LA DESTINATION IDÉALE POUR LES VACANCES DE PÂQUES

Le printemps est certainement la meilleure période pour profiter de l’île des Embiez avant tout le monde. Et pour rendre vos vacances de Pâques encore plus spéciales nous vous avons préparé tout un programme d’activités et d’animations inédites !


Découvrir toutes nos offres

DES VACANCES NATURE ET SPORTIVES

Vous devrez être organisé pour découvrir tout ce que l’île peut vous offrir, le terrain de jeu est fabuleux !

Pour les pieds marins

Sur l’île des Embiez, la mer berce et rythme votre séjour durant les vacances de Pâques. Profitez de votre séjour pour vous initier ou vous perfectionner aux sports nautiques comme la voile, le Wing Foil, l’Optimist… Laurent propose des cours et des stages pour enfants et adultes. Mais si vous souhaitez découvrir les facettes cachées de l’île depuis la mer, prenez place sur un paddle ou kayak.

Si la plongée sous-marine vous intéresse, Quentin sera enchanté de préparer votre sortie en mer. Vous serez émerveillé par la beauté de la faune et de la flore sous-marine de l’Archipel des Embiez.

Pour les terre-à-terre

Grâce à une circulation automobile très limitée et un sentier goudronné de 6km, c’est en toute tranquillité que vous pourrez parcourir l’île à pied ou à vélo. Passionné de tennis ? Ne perdez pas la main et pratiquez votre sport favori sur votre lieu de vacances : 8 courts de tennis sont disponibles en location.

UNE ÎLE PROPICE À LA DÉTENTE

Vous démarrez votre journée bercé par le son des vagues et émerveillé par la vue sur mer. Les commerces, sur la place centrale et lieux de vie de l’île, attireront votre œil. Petit arrêt à la boutique de la cave pour découvrir l’histoire du Domaine viticole et goûter au vin des Embiez produit directement sur l’île.

La saison printanière et les vacances Pâques annoncent les joies des retrouvailles autour d’une belle tablée en terrasse. C’est alors l’occasion de savourer un poisson frais grillé au four à bois ou les plats typiquement provençaux du Sàrti, d’apprécier une viande grillée à la plancha au BBQ, de goûter un burger avec vue mer au Truck de l’île, de prendre à emporter un sandwich, une pizza ou une salade à Pains&Saveurs pour un pique-nique en bord de mer, de profiter d’une pause sucrée avec les glaces artisanales au lait frais de Cabana Sucre ou encore de siroter un délicieux cocktail au Bar des Amis

La journée se poursuit, l’hôtel Hélios vous ouvre son espace bien-être, l’HélioSpa. Ici, le programme est simple : faites des longueurs dans une piscine intérieure chauffée de 17 mètres de long ; prélassez-vous sur des transats autour de la piscine ou au solarium en plein air ; gardez la forme dans notre salle de cardio-training équipée et profitez des mains expertes de nos Spas thérapeutes pour des soins massages exquis.

Le plus : depuis le mois de Juin 2022, l’HélioSpa fait désormais partie des Spas Cinq Mondes labélisé Spa Club. Notre équipe a bénéficié d’une formation approfondie à toutes les techniques et soins Cinq Mondes. Elle peut désormais vous proposer l’intégralité de la carte Cinq Mondes.

VOTRE SÉJOUR SUR L’ÎLE DES EMBIEZ POUR LES VACANCES DE PÂQUES

Pour vous accueillir, nos hébergements s’adaptent à toutes vos attentes :

L’hôtel Hélios **** propose 60 chambres et une suite climatisées, confortables et avec vue sur le port ou la mer.

Les appartements et villas pour profiter d’un séjour en toute indépendance.

Les Douanes vous donnent accès à tous les services proposés par l’hôtel Hélios, tout en vous garantissant une indépendance absolue pendant votre séjour, le tout dans un bâtiment rénové du 18ème siècle, déclaré patrimoine historique.

Une bonne dose de chocolat, un grand bol d’air frais pour un séjour insulaire et printanier en famille

VOS VACANCES D’ÉTÉ SUR L’ÎLE DES EMBIEZ

Vous pensez déjà à vos prochaines vacances d’été dans le sud de la France ?

L’île des Embiez, une destination incontournable

Véritable paradis préservé, réputé pour sa nature, ses criques et ses calanques sauvages, l’île des Embiez est LA destination paradisiaque pour s’évader le temps d’une journée, d’un week-end, d’une semaine ou plus ! Promesse d’expériences inoubliables et de déconnexion totale, l’île propose de nombreuses activités et animations pour tous, des restaurants, un spa, des boutiques, et bien plus encore !

Des hébergements adaptés à vos envies

En couple, en famille ou entre amis, laissez-vous aller à la détente le temps d’un séjour ou d’un week-end, où calme et dépaysement seront à l’honneur.

◆ Combinez indépendance et sentiment d’être « comme à la maison » en optant pour nos studios et appartements pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes.

◆ Surplombant le port de l’île des Embiez, L’hôtel Hélios**** vous offre calme et confort avec ses 60 chambres et suite climatisées. Vue sur le port ou la mer, à vous de choisir !
Envie d’une parenthèse bien-être hors du temps ? L’HélioSpa vous propose des moments de détente absolue avec un espace piscine, une salle de sport et des soins d’exception.

◆ Entre l’hôtel Hélios**** et la plage des Salins, les Douanes vous donneront accès à tous les services proposés par l’hôtel, le tout dans une bâtisse rénovée du 18ème siècle, classée patrimoine historique.

Une fois installés confortablement, l’esprit convivial si cher aux Iles Paul Ricard vous accompagnera dans chacune de vos expériences sur terre comme en mer. Les épicuriens profiteront des saveurs du Sud sublimées par notre chef et son équipe, les amoureux de la nature exploreront les criques sauvages tandis que les passionnés d’histoire boiront les paroles de Christian lors d’un tour mythique en petit train.

Réservez dès à présent vos prochaines vacances entre terre et mer dans cet écrin d’exception ! Il ne manque plus que vous !

JE RÉSERVE MES VACANCES D’ÉTÉ SUR L’ÎLE DES EMBIEZ

 

Newsletter Abonnez-vous