×

Actualités

Qui a remporté le 9ème Symposium International de peinture Paul Ricard ?

tableaux de l'édition 2018 du 9ème Symposium International de peinture Paul Ricard sur l'île de Bendor
De gauche à droite, les tableaux de : Eric KAISER, Jean-Charles MILLEPIED, Anna BARANEK, Marie-Elisabeth MERLIN et Diane DE CICCO

Le 9ème Symposium International de peinture Paul Ricard s’est clôturé ce samedi 14 juillet 2018.

A la surprise générale, ce n’est pas un mais deux gagnants qui remportent cette 9ème édition, le jury n’ayant pas réussi à les départager.

Pour rappel, 5 artistes peintres ont été sélectionnés sur dossier de candidature par les membres du jury, en juin dernier. Chaque dossier de candidature contenait un CV, une lettre de motivation, une fiche administrative à remplir ainsi que des photos de quelques unes de leurs œuvres. Ils ont ensuite eu 6 jours, en résidence sur l’île de Bendor, du 9 au 14 juillet 2018, pour réaliser une oeuvre picturale s’inspirant de la citation de Paul Ricard [à propos de l’île de Bendor] : “Cette île m’a passionné, en y construisant un monde en miniature, tout m’était permis, je n’avais à tenir compte que de sa superficie, du ciel et de la mer comme seules limites de mes rêves.”. La Passion de Créer.

Le jury était composé de : MYRNA GIRON-RICARD, Présidente du Jury et Chargée de la culture sur les Îles Paul Ricard – En charge de l’organisation générale du Symposium ; Charline BOURCIER, artiste-peintre et lauréate du Grand prix du Symposium 2016 (Catherine DELSOL, lauréate du Grand prix du Symposium 2017 n’ayant pas pu être présente) ; Amandine HUTIN-DIANA, Chargée de mission culture à la Métropole TPM (Toulon Provence Méditerranée) ; Isabelle BERAUD, conservatrice en chef du patrimoine ; Mireille MAESTRE, Professeure d’Arts Plastiques et Luc LACORTIGLIA, Architecte et Responsable des rénovations de l’île des Embiez.
Ensemble et selon les critères techniques de sélection du Symposium International de peinture Paul Ricard, ils ont ainsi élu ex-æquo : Marie-Elisabeth MERLIN et Jean-Charles MILLEPIED. Toutes nos félicitations à eux !

Marie-Elisabeth MERLIN a retranscrit dans son tableau la création de l’île de Bendor par Paul Ricard, dans un mélange de figuration et abstraction. Dans la barque, à la barre, Monsieur Paul Ricard lui même, menant les opérations.

Tableau de Marie Elisabeth Merlin pour le 9ème Symposium International de peinture Paul Ricard
Peinture de Marie-Elisabeth Merlin pour le 9ème Symposium International de peinture Paul Ricard

Jean-Charles MILLEPIED a, quant à lui, peint à partir de signes et de ressentis : le vent qui souffle dans les arbres, les couleurs du paysage, la dynamique générale de l’île, tout cela lui procurant un sentiment de quiétude et d’apaisement représentés dans une peinture à la fois douce et virile.

Tableau de Jean-Charles Millepied pour le 9ème Symposium International de peinture Paul Ricard
Peinture de Jean-Charles Millepied pour le 9ème Symposium International de peinture Paul Ricard

Merci et bravo à tous les artistes peintres présents cette année pour cette belle semaine ainsi qu’à tous les visiteurs de l’île avec qu’ils ont eu l’occasion d’échanger et de partager mais aussi aux organisateurs et membres du jury.
A l’année prochaine !

les artistes du 9ème symposium international de peinture paul Ricard

Les plages et les criques de l’île des Embiez

plages et criques de l'île des embiez
La plage des Allemands

L’île des Embiez est un paradis nature, encore préservé.

Ici, vous ne verrez pas de location de transat sur nos plages, juste des plages et des criques sauvages aux quatre coins de l’île, au détour d’un chemin, cachées dans les rochers ou dans la pinède. Nos plages sont principalement composées de sable et de gravillons qui drainent l’eau de la mer et lui confèrent un magnifique aspect translucide. Un paradis pour se baigner, se relaxer ou pratiquer le snorkeling (plongée avec masque, tuba et palmes).

PLAGE DES SALINS

L’un des spots les plus populaires de l’île se trouve tout au nord, à la Plage des Salins. Seule plage de sable de l’île, l’eau est cristalline et peu profonde. Sur place, la base nautique propose des locations de kayak, paddle, pédalo pour vous amuser sur l’eau et des hamacs gonflables pour lézarder sur le sable. Côté restauration, Le Truck de l’île avec ses burgers et la Cabana Sucre avec ses douceurs vous accueillent sur leurs magnifiques terrasses face à la mer, sur les hauteurs de la plage.

plages et criques de l'île des embiez
La plage des Salins

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

PLAGES DU PETIT ROUVEAU ET DE SAINT-PIERRE

En allant vers le sud, rejoignez la côte ouest de l’île où se trouve la plupart des plages et criques. Face à l’île du petit Rouveau, par un petit chemin escarpé, vous accédez aux plages du Petit Rouveau et de Saint Pierre. Bien cachées, elles sont moins fréquentées. D’en haut, vous profitez d’une vue imprenable sur toute la baie, de Bandol à Six-Fours en passant par Sanary. Ouvrez l’œil et vous apercevrez aussi l’île de Bendor au loin, qui se confond avec la côte Bandolaise…

plages et criques de l'île des embiez
La plage du Petit Rouveau
plages et criques de l'île des embiez
La plage Saint-Pierre

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

PLAGE DE LA GABRIELLE

En continuant vers le sud, vous verrez la plage de la Gabrielle. Cette plage est recouverte de Posidonie (du grec Poséidon, le Dieu de la mer), cette plante très présente en Méditerranée, joue plusieurs rôles fondamentaux dans le milieu marin littoral : nurserie, source de nourriture, source de carbone importante, elle permet également de fixer les fonds marins et contribue au maintien de l’oxygénation et de la clarté des eaux. La posidonie fait partie des cinq espèces protégées sur les côtes méditerranéennes françaises, tout comme l’oursin noir, la grande nacre, le mérou brun et la cigale de mer. Pensez d’ailleurs à aller visiter l’aquarium de l’Institut océanographique Paul Ricard situé juste derrière.

plages et criques de l'île des embiez
La plage de la Gabrielle

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

PLAGE DES ALLEMANDS

Non loin de là, vous trouverez la plage la plus connue de l’île des Embiez, la plage des Allemands. Face à l’île du Grand Rouveau (avec son phare automatisé, en forme de monastère, aujourd’hui propriété du Conservatoire du Littoral), la plage des Allemands est composée d’une multitudes de plages et criques consécutives, aux eaux cristallines.

plages et criques de l'île des embiez
Plages des Allemands

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

PLAGE DE LA CROISETTE

Minuscule petite plage nichée dans les rochers, la plage de la croisette n’est accessible que par la mer, en bateau ou en kayak par exemple. Permettant ainsi aux chanceux d’avoir une plage rien qu’à eux, en toute tranquillité.

plages et criques de l'île des embiez
La plage de la Croisette

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

PLAGE DU RIX

En montant en direction de la Tour de la Marine, vous verrez en contre-bas la plage du Rix. Pour y descendre, prévoyez de bonnes chaussures de marche, la pente est raide. Cette crique est particulièrement fréquentée par les kayakistes et les bateaux, qui s’y retrouvent pour une petite pause détente. Protégée dans la roche, l’eau y est limpide.

plages et criques de l'île des embiez
La plage du Rix

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

PLAGES DU COUCOUSSA

Côté sud-est de l’île, face à la presqu’île du Gaou, seules les deux plages du Coucoussa vous permettent de poser votre serviette pour lézarder et profiter d’une baignade agréable, parfaitement abritées en cas de mistral (vent qui vient du nord). Ce ne sont pas les plus faciles d’accès, ni les plus difficiles, prévoyez des chaussures qui tiennent aux pieds pour y descendre et le tour est joué.

plages et criques de l'île des embiez
Pointe et plage du Coucoussa
plages et criques de l'île des embiez
Plage du Coucoussa

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

PLAGES DU CANOUBIE

Au nord-est de l’île, face au Brusc, cachées au calme dans la pinède, vous profiterez des plages du Canoubié.

plages et criques de l'île des embiez
Plage du Canoubié
plages et criques de l'île des embiez
La plage du Canoubié

Que vous soyez en famille, à la recherche de quiétude ou amateur de snorkeling, vous trouverez forcément la plage qui vous convient sur l’île des Embiez. Vous avez même la possibilité de changer de plage tous les jours, quel luxe ! L’île des Embiez, naturellement…

 

LA CABANA SUCRE – nouveauté sur l’île des Embiez

ouverture de la cabana sucre sur l'île des embiez

Nouveauté 2018 sur l’île des Embiez : La Cabana Sucre !

Les gourmand(e)s vont être heureux/ses d’apprendre l’arrivée de notre Cabana Sucre, avec au menu : des crêpes, des gaufres, des glaces artisanales au lait frais (yaourt Bulgare, vanille, chocolat, caramel salé, café, pistache…) et sorbets de fruits (passion, citron, framboise, mangue, abricot…).

la cabana sucre pour des glaces crêpes et gaufres face à la mer

Située à côté du Truck de l’île, le spot est idéal, face à la mer, surplombant la plage des Salins, pour passer une pause gourmande sucrée après votre repas, avant d’aller faire quelques brasses dans la mer ou un tour de Kayak avec la base nautique toute proche !

le spot paradisiaque et gourmand de la cabana sucre

cabana sucre

Pour plus d’informations sur les jours & horaires d’ouverture, rendez-vous sur la page CABANA SUCRE

L’ÎLE DES EMBIEZ, RETOUR SUR 60 ANS D’HISTOIRE

Achat embiez en 1958 par Paul Ricard

Il y a 60 ans, le 10 janvier 1958, on lisait en gros titre des Nouvelles Ricard : « UN NOUVEAU CENTRE DE TOURISME DANS LE GROUPE RICARD. L’île des Embiers* (ainsi nommée à l’époque), située au large du Brusc. »

Avant même cette annonce, alors que les négociations étaient encore en cours, l’information avait déjà fuitée dans la presse régionale et la presse parisienne qui avaient annoncé l’acquisition de l’île par une société civile immobilière du Groupe RICARD (la Société Paul Ricard). Toutes les suppositions étaient alors permises.

Les journaux s’accordaient cependant à dire qu’un merveilleux projet devait être en cours. Le lien avec l’île des Bendor, acquise par Paul Ricard 8 ans avant, fut vite trouvé, Le Provençal écrivait alors « Rappelons d’abord ce qu’a fait de Bendor le mécène. Tout y était désert il a sept ans et avouons-le abîmé par les campeurs. En 1951, M. Ricard y fit creuser le port, l’année suivante s’élevèrent des villas provençales ; la troisième, la petite île devint un jardin planté de fleurs et d’arbres… ». Le Méridional écrivait quant à lui dans ses colonnes : « Tout laisse supposer que M. Ricard fera à l’île des Embiers, aussi bien, sinon mieux, qu’à Bendor. Il va sans dire que rien ne sera négligé pour que les touristes qui viendront en villégiature dans l’île des Embiers trouvent à leur disposition tous les plaisir que peut procurer le voisinage de la mer ».

L’objectif de Paul Ricard était de faire de l’île des Embiez une « station touristique de l’an 2000 », une ambition forte pour l’époque (40 ans avant l’an 2000). Le challenge était grand et les attentes encore plus fortes.

En décembre 1959, Les Nouvelles Ricard annonçaient que les premiers « coups de pioche » des travaux portuaires venaient d’être donnés sur l’île des Embiez, à l’intérieur des anciens marais salants. C’est après quasiment 2 ans d’études approfondies, menées avec les services de l’Urbanisme et des Ponts-et-Chaussées, sur les vents, les courants et la position des digues notamment, que les travaux ont pu débuter. Le port fut pensé pour être un abri sûr par tous les temps, pour tous les bateaux, particulièrement bien protégé des vents. Pendant ce temps, l’île fut débroussaillée, le château restauré et la cave ainsi que son vignoble remis en état.

Alors que les travaux étaient en cours, l’île des Embiez était déjà décrite comme une oasis de calme, de verdure et de tranquillité ; 3 mots qui décrivent encore très bien l’île aujourd’hui. On y venait déjà à l’époque pour s’y reposer et vivre loin du bruit.

En été 1961, les visiteurs pouvaient profiter d’une route de corniche qui venait d’être tracée permettant de faire une balade agréable et variée passant des plages aux falaises, de la pinède aux maquis. D’importantes plantations avaient également été faites et 3 hectares de vignes avaient été replantés. Le téléphone, l’eau et l’électricité était acheminés à plusieurs points de l’île.

En mai 1962, la date d’inauguration de l’avant-port des Embiez était donnée, ce sera le 14 juillet, l’achèvement des travaux étant prévu pour octobre. L’inauguration se fit en présence du Maire de Six Fours, en charge de couper le ruban bleu, blanc, rouge inaugural, entouré du Commissaire Général au Tourisme, qui par sa présence (alors qu’il est en vacances), montra toute l’importance qu’il portait à ce projet pour le développement du tourisme varois.

Achat Embiez Paul Ricard 1958

L’année 1962 signe aussi une très belle année pour le rosé des Embiez, classé VDQS (Vin Délimité de Qualité Supérieure) Côtes de Provence. Avec une production de 160 hectolitres (contre 70 en 1961) produits grâce aux 9 hectares de vignes remis en état, la plus grande partie étant du rosé.

Le 1er mai 1963 le port Saint-Pierre des Embiez fut mis en eau. « Pour le plaisancier, c’est l’abri sûr, agréable, bien équipé, d’un accès facile et dans un cadre enchanteur. Les propriétaires de bateaux n’auront à craindre, ni le mistral, ni le vent d’Est qui sont, dans cette région, les vents les plus fréquents et les plus forts. (…). Pour le touriste et pour le vacancier, le port sera un centre d’animations très plaisant. Les hôtels, les restaurants, la rue artisanale, les promenades, (…) les plages toutes proches,  le feront rechercher comme station de villégiature. Et, cependant, à quelques centaines de mètre à peine, les amoureux de la nature retrouveront tout le charme et tout le pittoresque d’une île telle que les siècles l’ont lentement façonnée». Pouvait-on alors lire dans les Nouvelles Ricard.

Cette date prit l’allure d’un symbole : un centre de vacances et de loisir prenant naissance le jour de la fête du travail !

Ainsi, un yacht-club est créé durant l’été 1963 et baptisé en octobre le Yacht-Club des Embiez, lors d’une cérémonie spéciale en présence notamment d’Alain Bombard, d’amiraux, du président de la Fédération Française de Yachting, le président du Yacht-Club de France, de députés, de journalistes, de champions de voile et de nombreuses personnalités. De nombreux événements liés aux sports nautiques furent ensuite organisés, faisant de l’île des Embiez un haut lieu des sports et compétitions nautiques en présence de célébrités du milieu tel qu’Éric Tabarly.

Entre 1964 et 1965, des aménagements et des constructions étaient annoncées permettant l’accueil de congrès à effectif plus ou moins important, ainsi que pour développer les activités sportives et culturelles. Mais aussi la construction de 20 villas-studios, un snack… L’île des Embiez telle que nous la connaissons aujourd’hui continuait de se façonner.

Ainsi, durant l’été 1966, deux moyens de restauration existaient sur l’île des Embiez, le snack, sur le port qui proposait des grillades, simples en toute convivialité et le restaurant du Château avec vue panoramique sur le port et la côte. Côté hébergement, il y avait un Mas pour 2 ou 3 personnes, des cabines-couchettes pouvant accueillir jusqu’à 3 personnes, avec bloc sanitaire et les villas studios, surplombant le port : deux ou 3 pièces avec cuisinette équipée, le séjour et une salle d’eau.

1966 signe surtout l’année de création de l’Observatoire de la mer, connu aujourd’hui sous le nom d’Institut océanographique Paul Ricard, pour l’étude, la recherche et la défense quant aux problèmes de la mer. Avec également un rôle clé d’information auprès du grand public. Ainsi, des locaux, du matériel de laboratoire, des bateaux et tous les appareils nécessaires à l’observation de la surface et des fonds marins ont été mis à disposition des scientifiques, des savants et des chercheurs. Créé en partenariat avec Alain BOMBARD qui, après avoir protégé l’homme de la mer, s’est efforcé à protéger la mer de l’homme.

C’est durant l’été 1975 qu’est annoncée l’ouverture de l’Hôtel Hélios pour la saison suivante (76) ainsi que quelques-uns de ses appartements (16 studios et 16 appartements de type 4).

« L’Hélios, entre ciel et mer » Hélios est une divinité de la Grèce antique personnifiant le Soleil et la Lumière. Doté à l’époque de 64 chambres (61 chambres dont une suite aujourd’hui), d’un bar, un restaurant, des salons, une terrasse-solarium ainsi que de salles de réunion ainsi qu’une discothèque !

Aujourd’hui, l’île des Embiez met à disposition de ses vacanciers, plusieurs moyens de restauration,  d’hébergement et de nombreuses activités, tout en préservant son côté nature et sauvage, tel que l’avait désiré et créé Paul Ricard.

60 ans Embiez

*Le nom Embiez vient du terme latin « ambo » qui veut dire deux, soit l’archipel des deux îles. Son nom prit différentes orthographes au fil des siècles : Embers, Ambias, Ambies, Ambiers, Embiers puis enfin Embiez. Pour en savoir plus sur l’histoire de l’île avant son acquisition par Paul Ricard, consultez notre article : L’Histoire de l’île des Embiez

Concours culinaire “Terroir et Pêche Durables en Provence” presidé par Christophe PACHECO

Christophe Pacheco président du jury Terroir et Peche durables en Provence
Crédit photos : Cook & Shoot

Pour la deuxième année consécutive, notre Chef Exécutif Christophe Pacheco, Meilleur Ouvrier de France 2011, était le président du jury du concours culinaire “Terroir et pêche durables en Provence” organisé au lycée du Golf Hôtel à Hyères.

Déclinaison du concours européen Olivier Roellinger, pour la préservation des ressources de la mer, cofondé par Ethic Océan*, Ferrandi Paris, le Lycée Hôtelier de Dinard et l’association Relais et Châteaux, ce concours vise à sensibiliser les futures générations de Chefs à la fragilité des ressources de la mer et au rôle qu’ils peuvent jouer dans ce métier.

Paul Ricard était lui-même un fervent défenseur de la nature et avait pris conscience, bien avant l’heure, de l’importance de notre rôle sur l’écologie. Ainsi, c’est un sujet sur lequel Les Iles Paul Ricard s’impliquent et que tous les collaborateurs prennent à cœur, les organisateurs ont donc une nouvelle fois fait appel à Christophe Pacheco pour parrainer ce concours tourné vers le développement durable dans le secteur de la restauration.Je suis très heureux de parrainer cette initiative à l’échelle de la région. Aux Embiez, nous sommes très concernés par les enjeux de la mer et nous comptons sur ces jeunes pour devenir de vrais ambassadeurs et que la durabilité des ressources soit un vrai réflexe pour tous les cuisiniers” Christophe Pacheco. Il était accompagné de Julien Richard, son Chef-adjoint, qui était jury de cuisine.

Plat concours Terroir et Peche durables en Provence 2018
Crédit photos : Cook & Shoot

Ce concours comportait une épreuve écrite (QCM) de 20 minutes, une épreuve argumentaire orale de 15 minutes et une épreuve pratique durant laquelle les candidats ont dû cuisiner un amuse-bouche et un poisson (entier ou reconstitué) pour 4 en 3h00, avec l’aide d’un commis. De plus, une conférence sur le développement durable en restauration et une table ronde « de la mer à l’assiette » était organisées.

Nous tenons à féliciter l’équipe 5, du Lycée Anne Sophie Pic de Toulon, grande gagnante de cette édition 2018, qui a entre autre gagné un repas pour 4 personnes dans notre restaurant Gastronomique Le Garlaban sur l’île des Embiez.

Equipe 5 gagnante du concours Terroir et Peche durables en Provence
Crédit photos : Cook & Shoot

*Ethic Océan est une organisation environnementale qui œuvre pour la préservation des océans et des ressources de la mer.

Du nouveau dans vos verres

Comme vous le savez, Les Iles Paul Ricard suivent l’engagement environnemental insufflé par Paul Ricard dès les années 60. Aujourd’hui, la prise de conscience est planétaire concernant le rôle et l’impact de chacun sur son environnement ; les entreprises ont également un rôle essentiel à jouer. Ainsi, afin de poursuivre cette volonté toujours plus forte de préservation de la nature, nous utilisons dans tous nos points de vente des pailles et mélangeurs biodégradables, compostables et incinérables :

Des pailles en PLA
L’acide polylactique (PLA) est un produit intermédiaire né de la fermentation du sucre ou de l’amidon (de betterave ou de maïs par exemple), on obtient alors de manière 100% naturelle un plastique blanc, de couleur ou parfaitement transparent qui peut se transformer en gobelets, saladiers, couverts ou pailles.

Des mélangeurs en bois
Issus de forêt gérée dans le respect du développement durable, ils sont recouverts d’une couche de cire biodégradable garantissant ainsi qualité et respect de l’environnement.

Pour préserver l’environnement, chaque geste compte. 

Le cassoulet aux haricots Tarbais

Cassoulet Tarbais

Le Cassoulet est un plat traditionnel français.

Il serait né, d’après la légende, à Castelnaudary, dans le midi, durant la guerre de Cent Ans (1337-1453). C’est Prosper Montagné, chef cuisinier français du siècle dernier, originaire de Carcassonne et auteur de nombreux ouvrages sur la gastronomie, qui rapporta cette légende.

Le Cassoulet tire son nom de l’occitan “caçola” qui signifie casserole, qui était en réalité à l’époque une terrine en terre cuite dans laquelle était notamment cuisiné ce plat. Fait à base de haricots blancs, il a besoin de mijoter longuement afin d’être fondant et est accompagné de plusieurs viandes.

La magie d’un Cassoulet réussi c’est le choix du haricot, le Tarbais, produit dans le sud-ouest de la France (les Hautes-Pyrénées, le Gers, les Pyrénées-Atlantiques ainsi que la Haute-Garonne). De grande taille, à la peau fine, sa chair est fondante et moelleuse. Reconnu pour sa qualité exceptionnelle, il est Label Rouge depuis 1997 et IGP depuis 2000.

Venez déguster notre Cassoulet fait maison aux haricots Tarbais, ce weekend du 2 et 3 décembre 2017, dans notre restaurant Chez Charles. Réservation au 04 94 10 98 70.

Si vous n’avez pas la possibilité de venir ce weekend, découvrez une idée de recette du Cassoulet à réaliser vous-même à la maison, et réservez votre table pour un autre weekend. Cliquez ici pour découvrir les autres plats faits maison proposés dans les prochains weekends.

Idée sortie : promenade sur l’île des Embiez, entre mer et provence, en France

Idée sortie embiez

Voici le programme de votre sortie du weekend, entre mer et Provence, que nous vous avons réservé pour cet hiver !

Vous vous levez, vous remarquez le beau soleil et ciel bleu qui illuminent déjà votre journée et vous vous dîtes que ce serait dommage de ne pas en profiter. Vous avez bien raison !
Vous appelez le 04 94 10 98 70 pour réserver votre table pour 12h au restaurant Chez Charles puis vous achetez vos tickets bateau en ligne pour profiter de la réduction e-billet en cliquant ici et direction le quai Saint-Pierre des Embiez à Six Fours (Le Brusc) avec toute votre famille pour prendre la navette de 11h40Vous prévoyez les chaussures de marche, les appareils photos et/ou les smartphones pour aller faire une balade l’après-midi et partager avec vos amis, sur les réseaux sociaux, les magnifiques paysages et couleurs qu’offrent l’île des Embiez à cette période de l’année.

Embiez

Arrivés sur l’île à 11h50, vous vous dirigez au restaurant Chez Charles, qui est en face du débarcadère et profitez de l’offre du weekend :

Des offres spéciales à 20€ TTC par personne, avec des plats faits maison, sont proposés tous les weekends jusqu’à début mars.
Après le pot au feu traditionnel et la choucroute de la mer, voici les prochains menus à ne pas manquer !

En décembre
Les 2 et 3 décembre : le traditionnel cassoulet aux haricots Tarbais accompagné d’un verre de vin rouge* du Domaine des Embiez cuvée sélection – En savoir plus sur le cassoulet
Les 9 au 10 décembre : la blanquette de veau à la crème, riz pilaf, avec un verre de Lillet blanc* en apéritif
Les 16 et 17 décembre : la souris d’agneau braisée aux épices douces. avec un verre de vin rouge* du Domaine des Embiez cuvée sélection
En janvier
Les 6 et 7 janvier : la souris d’agneau en cuisson de 7 heures, semoule aux épices douces. avec un verre de Lillet rouge* en apéritif
Les 13 et 14 janvier : la brandade de morue, salade, accompagnée d’un verre de vin blanc* AOP du Domaine des Embiez
Les 20 et 21 janvier : le boeuf confit, penne au jus, accompagné d’un verre de vin rouge* du Domaine des Embiez cuvée sélection
Les 27 et 28 janvier : l’aïoli de cabillaud avec un verre de Ricard* ballon en apéritif
En février
Les 3 et 4 février : les lasagnes, salade, accompagnées d’un verre de vin rosé* AOP du Domaine des Embiez
Les 10 et 11 février : le pot-au-feu traditionnel accompagné d’un verre de vin rouge* du Domaine des Embiez cuvée sélection
Les 17 et 18 février : la daube de boeuf, gratin dauphinois accompagnée d’un verre de vin rouge* du Domaine des Embiez cuvée sélection
Les 24 et 25 février : la paella à partager accompagnée d’un verre de rosé* AOP du Domaine des Embiez
En mars
Les 3 et 4 mars : le hachis parmentier de canard au foie gras, avec un verre de Lillet rosé* en apéritif

Restaurant Embiez

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Deux intronisations Disciples Escoffier chez Les Iles Paul Ricard

Disciples d'Escoffier 2017 Embiez
De gauche à droite : Mario D’ORIO Trésorier du Bureau International ;  Christophe CARLOTTI, Vice-Président du bureau Provence Méditerranée ; Julien RICHARD sous-chef de l’île des Embiez ; François-Xavier DIAZ Directeur Général de la Société Paul Ricard ; Frédéric VINCENT Président de la S.A.H.B ; Alain LAPORTE Président du bureau Provence Méditerranée et Christophe PACHECO Chef Exécutif des Iles Paul Ricard

Lundi dernier, Les Iles Paul Ricard avaient l’honneur d’accueillir, à l’hôtel Hélios sur l’île des Embiez, la cérémonie d’intronisation des nouveaux Disciples d’Escoffier.

Tout comme Paul Ricard, Auguste Escoffier était un visionnaire et précurseur dans son domaine, la cuisine. Le plus grand Chef de son temps, qui inspire encore largement les Chefs d’aujourd’hui. Ainsi, plus de 80 ans après sa disparition, sa vision de l’organisation du travail en cuisine (avec le concept de brigade notamment), le service à la française, le principe du menu à prix fixe, etc. restent des références dans le monde de la restauration. Son « Guide culinaire » est encore aujourd’hui un repère pour de nombreux cuisiniers.

La confrérie internationale Disciples d’Escoffier a été créée en 1954 par Jean Ducroux, un ancien cuisinier d’Auguste Escoffier, pour honorer sa mémoire. Aujourd’hui, toutes les délégations françaises et internationales sont réunies sous la même bannière de l’Ordre International des Disciples d’Auguste Escoffier. L’association a pour but de partager et transmettre la connaissance en maintenant les grandes traditions de la cuisine tout en tenant compte des évolutions perpétuelles. Elle organise également tout au long de l’année de nombreuses manifestations caritatives autour de la gastronomie.

Plusieurs corps de métier de la gastronomie sont représentés au sein de l’association, chacun des disciples ayant une écharpe aux couleurs de son domaine de compétence : rouge pour les Chefs, verte pour les producteurs, violette pour les maîtres d’hôtel et sommeliers puis bleue pour les gastronomes.

Après Christophe PACHECO, intronisé l’an dernier, c’était au tour de son second, Julien RICHARD et Frédéric VINCENT d’être intronisés. Monsieur Diaz, petit-fils de Paul Ricard, fait quant à lui partie des Disciples d’Escoffier depuis plusieurs années.

Lors de son intronisation, le nouveau Disciple s’engage à respecter l’Esprit Escoffier en prêtant serment “de transmettre, de servir, et d’honorer la Cuisine, sa culture et son évolution permanente.”

Ce fut une très belle soirée et nous sommes très fiers que nos collaborateurs fassent désormais partie de cette prestigieuse association.

Plus d’informations: http://disciples-escoffier.com/

Des membres du personnel des Iles Paul Ricard en compagnie d'Alain LAPORTE
Des membres du personnel des Iles Paul Ricard en compagnie d’Alain LAPORTE

Crédit photo : Copyright « Tous droits réservés – Denis Dalmasso »

L’Île des Embiez, une île connectée

Bonne nouvelle ! L’île des Embiez propose l’accès à internet en Wifi, et en plus ce service vous est offert ! Cela vous permet de rester connecté pendant votre escale sur l’île et de partager vos plus belles expériences ! 

Vous avez maintenant le choix entre 2 types d’escales :

  • Une escale connectée avec l’identifiant “WifiEmbiez” pour :

> PARTAGER vos photos et vidéos sur Facebook et Instagram avec les hashtags #embiez et #ilespaulricard.

> ACCÉDER aux informations pratiques sur notre site internet pour profiter pleinement de votre séjour.

  • Une escale déconnectée pour :

> S’ÉVADER naturellement sur l’île des Embiez

Paysage Ile des Embiez (3)

 

Les Îles Paul Ricard sont faites pour vous,
escale connectée ou déconnectée, à vous de choisir !

Newsletter Abonnez-vous