×

provence

SÀRTI LE NOUVEAU RESTAURANT SUR L’ÎLE DES EMBIEZ

Le nouveau restaurant des Embiez SARTI entre Provence et Méditerranée

Nous vous annoncions en fin de saison dernière la fermeture du restaurant incontournable de l’île des Embiez, sur la place de l’embarcadère, pour faire peau neuve.

OUVERTURE LE 10 MAI 2019

Il vous ouvre de nouveau ses portes sous un nouveau nom, nouveau concept, nouvelle déco, nouvelle carte … Plus qu’une rénovation, une innovation !

Comment est né ce nouveau restaurant ?
Nous sommes repartis des bases : Le lieu
Sur la place de l’embarcadère, au cœur du port, au bord de l’eau, sur une île, en Provence. Le restaurant devait refléter cette situation privilégiée, de son nom jusque dans l’assiette en passant par sa décoration.

Le nom : SÀRTI

En provençal cela signifie « corde de pêcheur », il désigne plus particulièrement un cordage utilisé pour relier la chaîne de l’ancre au bateau lors d’un mouillage. Nous retrouvons donc dans ce nom les deux principales composantes du restaurant : La mer (bateau/port) et la Provence.

SARTI restaurant Embiez nom provençal signifiant corde de bateau

Le concept :

3 univers à la décoration soignée pour une expérience unique au cœur de la Méditerranée et de la Provence !

  • Le Comptoir, c’est l’espace bar, ici le comptoir est en bois, rappelant la coque d’un bateau. Vous y trouverez quelques touches marine, avec des bateaux sur les murs, des touches de bleu et de bois… Il vous accueille dès 7h30 du matin avec une offre petit-déjeuner et jusqu’au soir non-stop, proposant une large offre de boissons fraîches et chaudes, cocktails, smoothies… à la carte ou à l’ardoise en fonction des inspirations et découvertes de notre équipage.
  • La Cantine, c’est l’espace intérieur du restaurant (salle climatisée). Dans cet univers, place à la nature, référence à notre île et notre Provence verte. De la déco à l’art de la table, nous sommes en Provence !
  • Le Patio, c’est l’espace terrasse du restaurant. Donnant sur le port, elle mêle le bois dans sa structure et la Provence avec son olivier qui règne en maître. C’est le lieu idéal pour profiter d’un moment gustatif au son des bateaux.

Les 3 univers du Sarti nouveau restaurant sur les embiez

La carte du restaurant

Ouvert midi et soir, le restaurant vous propose une carte Provençale et Méditerranéenne : poissons, fougasse, aïoli… L’équipage vous propose à l’ardoise une sélection d’offres apéritives, entrées, plats et desserts « faits maison » selon leurs inspirations. Le + : l’offre « pêche du jour », poissons fraîchement pêchés par un pêcheur indépendant du Brusc, de façon artisanale et dans une démarche durable, ils sont livrés directement au pied du restaurant le matin (si la météo le permet), cuits au four à bois et proposés directement à l’ardoise.

L’état d’esprit : la SÀRTITUDE

Avoir la SARTITUDE un etat d'esprit au sarti nouveau restaurant embiez

Et vous, avez-vous la SÀRTITUDE en vous ? Venez le vérifier lors de votre prochaine SÀRTI au restaurant !

Ouvert à l’année, 7j/7.
Infos et réservation => https://www.lesilespaulricard.com/restaurants/sarti/

Les traditions de Noël en Provence

Les traditions de noël en provence

Riche de ses traditions, la Provence fait de Noël une fête très importante dont les festivités commencent dès le mois de novembre.

En effet, la période de l’Avent est très importante, notamment grâce à ses foires aux santons, qui permettent de découvrir les artisans et d’enrichir sa crèche d’année en année. Cette dernière est réalisée dans les foyers tout début décembre. Ces petits personnages de crèche en terre cuite peinte sont réalisés par divers santonniers locaux, venant d’Aubagne, de Saint-Maximin, de Barjols ou encore de Marseille. D’ailleurs, il y a de nombreuses années, un festival de crèches était organisé par Mr Paul Ricard sur l’île de Bendor, dans le théâtre Vincent Scotto. 

Le 24 décembre, la table calendale est dressée. Traditionnellement, cette dernière, composée de trois nappes blanches, est éclairée par trois chandeliers et garnie avec le blé de la Sainte-Barbe. A cette table, quel que soit le nombre de convives, un couvert supplémentaire est systématiquement ajouté, il symbolise la place du pauvre. On lui réserve également une part de nourriture.

La veillée de Noël débute par le cacho-fio. Lors de cette cérémonie, le plus jeune et le plus âgé de la famille choisissent une bûche d’un arbre fruitier et ils font ensuite trois fois le tour de la table. Le « papé » dépose la bûche dans l’âtre et puis la bénit avec du vin chaud en prononçant des paroles en provençal.

La soirée se poursuit en deux parties, avec le gros souper, servi avant la messe de minuit, composé de 7 plats maigres, essentiellement à base de légumes, quelquefois de poisson mais jamais de viande (exemple : carde, épinard, soupe à l’ail, anchoïade…). Puis les convives quittent la table pour se rendre à la messe de minuit, dans certaines communes, il est encore possible de voir une pastorale (représentation théâtralisée de la nativité). C’est après la messe que les fameux treize desserts font leur apparition sur la table, composés des 4 mendiants (représentant les différents ordres religieux ayant fait vœux de pauvreté : noix ou noisettes, figues sèches, amandes et raisins secs), de dattes, de nougats (blanc et/ou noir), de pâte de coing, des oreillettes, des pommes, des poires, des mandarines, des papillotes ainsi que la fameuse pompe à huile (fougasse sucrée à l’huile d’olive)…. En fonction des régions et des familles, le choix des desserts peut varier, mais leur nombre est immuable car il symbolise le Messie entouré de ses douze apôtres.

Les îles Paul Ricard vous souhaitent de très belles fêtes de fin d’année !

Iles Paul Ricard
Ile des Embiez
Ile de Bendor
X
Newsletter Abonnez-vous