×

LES TRADITIONS DE NOËL EN PROVENCE

Hôtel
Appartement
Apt. Premium
2 commentaires
15 Novembre 2021
Les Embiez

LES TRADITIONS DE NOËL EN PROVENCE

Noel en Provence - ile des embiez

En Provence, même si Noël se fête rarement sous la neige (pour ne pas dire jamais !), les traditions, elles, sont bien ancrées. L’Avent (qui débute 4 semaines avant Noël) et la période « calendale » (de début décembre à début février) sont très importantes. Elles sont rythmées par plusieurs coutumes.

Cette année, le premier dimanche de l’Avent est le 28 novembre 2021 et la période « calendale » s’étend du 4 décembre 2021 au 2 février 2022.

Ainsi, les festivités commencent dès le mois de novembre, avec les foires aux santons.

Les foires aux santons, les prémisses de Noël en Provence

Santon vient du provençal « Santoun » qui signifie « petit saint ». Fabriqué à la main avec de l’argile, c’est un travail minutieux effectué par le Santonnier. C’est un art qui se perpétue depuis le XIXème siècle. Les santons représentent les habitants du village qui se rendent à la crèche. Ils doivent donc refléter une figure humaine, un style, un métier et même un rang social.

Les santons sont les éléments essentiels d’une crèche, réalisée dans les foyers tout début décembre.

Ainsi, encore aujourd’hui, dans le Var, la foire aux santons est une tradition respectée ! De nombreuses villes organisent des foires aux santons. Autour nous, vous pourrez ainsi découvrir :

  • Du 12 novembre au 5 décembre 2021, la Foire aux Santons organisée par l’association « lou Raïoulet » à l’espace Jules de Greling à Six Fours (Le Brusc).
  • Du 21 novembre au 28 décembre 2021, la 34e Foire aux Santons d’Ollioules, au Vieux Moulin.

Découvrez également les 4 et 5 décembre 2021, la 8ème édition de la Biennale des santons à Six Fours. Avec au programme : défilé de gardians à cheval et danses folkloriques.

Le saviez-vous ? A une époque, Mr Paul Ricard organisait un festival de crèches sur l’île de Bendor.

Les marchés de Noël en Provence, place à l’artisanat local

L’artisanat local tient une place importante sur les marchés de la région. Ainsi, pour les fêtes de noël, les villes de la région mettent en avant le savoir-faire des artisans locaux. De ce fait, vous retrouverez sûrement quelques artisans santonniers.

  • Du 18 et 19 décembre 2021, l’association “Les Lônes & Moi” (Association des commerçants des Lônes) organise Square Marcel Pagnol et boulevard des Ecoles à Six Fours, le marché de noël. Au programme : stands, jeux, animation musicale, arrivée du Père Noël…
  • Les week-ends des 4 & 5 décembre et 11 & 12 décembre 2021, la ville de Sanary-sur-Mer organise « Choeurs de Créateurs ». Un marché de noël 100% artisanat local, sur le Quai Esménard
  • Du 18 décembre 2021 au 2 janvier 2022, Bandol organise de nombreuses animations autour du thème « Noël dans l’espace ». Au programme : bulles décodées, labyrinthe, arrivée du père Noël…

De plus, du 20 novembre au 18 décembre, le marché hebdomadaire du centre-ville de Six-Fours, rue de la République, s’enrichit d’artisans. En effet, une nouvelle rue piétonne sera dédiée à dizaine d’artisans d’art varois. Ils proposeront exposeront et proposeront à la vente leurs créations originales, fabriquées dans leurs ateliers.

Retrouvez tous les événements des alentours dans l’agenda de l’office du tourisme Ouest Var.

Le blé de la Sainte Barbe, le top départ des festivités de Noël en Provence

Le 4 décembre, soit 20 jours avant Noël, on fête la Sainte Barbe. En Provence, cette journée est marquée par une tradition. Il faut faire germer des graines de blé dans trois soucoupes (« seitouns » en Provençal), représentant la trinité, couvertes de coton humide. Pour cela, il faut les arrosé abondement et les placer dans un endroit chaud et sec (près d’une cheminée par exemple). Ainsi, la tradition veut que, le soir de Noël, au moment du repas (le « Gros soupa »), les 3 coupelles soient posées sur la table. Si les tiges ont poussé droites, vertes et que le blé est bien germé, l’année sera prospère, d’où l’expression Provençale : Quand lou blad vèn bèn, tout vèn bèn ! “Blé bien germé, c’est la prospérité pour toute l’année !”

Le saviez-vous ? A cette période, presque toutes les boulangeries de la région vendent des petits sachets de graines de blé, au profit d’œuvres caritatives.

La veillée de Noël en Provence : le gros souper et les 13 desserts

Le 24 décembre, avant la messe de minuit, a lieu le gros souper. Cette soirée est marquée par différentes traditions où rien n’est laissé au hasard. En effet, du dressage de la table, au nombre de plats (et de desserts) en passant par les saveurs, tout doit être respectés.

Ainsi, la table est dressée avec 3 nappes blanches, 3 chandeliers blancs allumés et les 3 soucoupes de blé germé de la Saint Barbe ; représentant la Trinité. Quel que soit le nombre de convives, il faut systématiquement ajouter un couvert supplémentaire qui symbolise la place du pauvre ; et lui réserver une part de nourriture.

Le gros souper se compose de 7 plats maigres, pour les 7 douleurs de Marie. Selon le lieu en Provence, les plats peuvent varier mais ne sont jamais composés de viande, seulement du poisson et des légumes. Tels que : la carde et le céleri, le chou-fleur, les épinards, la morue, l’omelette, les escargots, la soupe à l’ail. On peut retrouver également des coquillages, des gratins, des soupes, de l’anchoïade… Le gros souper est accompagné de 13 petits pains.

Pour finir, ce n’est qu’au retour de la messe de minuit qu’on déguste les 13 desserts, représentant la Cène avec Jésus et ses 12 apôtres. Bien que la composition puisse légèrement varier d’un endroit à l’autre de la Provence, le nombre est immuable. Cependant, ils se composent généralement de :

  • 4 mendiants : figues sèches (Franciscains), amandes (Carmélite), raisins secs (Dominicains) et noix (Augustins),
  • Dattes : symbole du Christ venu de l’Orient,
  • Nougats (le noir et le blanc), selon certains, le nougat blanc représente la pureté et le bien ; le nougat noir évoque l’impur et les forces du mal
  • Fougasse sucrée (la pompe) : galette ronde aplatie à l’huile d’olive,
  • Pâte de coing ou fruits confits
  • Oreillettes (petite gaufre légère et fine),
  • Fruits frais : mandarines, oranges, poires, raisins et melons d’hiver conservés pour cette occasion.

Ces 13 desserts resteront sur la table durant 3 jours, donc jusqu’au 27 décembre.

Le saviez-vous ? En Provence, vous ne trouverez pas gui à table ou dans les maisons, il a la réputation de porter malheur !

La période calendale continue après Noël en Provence

Bien entendu, en Provence comme ailleurs, la période calendale continue. Elle est marquée par 3 autres festivités.

La Saint-Sylvestre, le 31 décembre

Comme partout dans le monde, le 31 décembre est l’occasion de réveillonner en famille ou entre amis. Le but étant de célébrer l’année qui se termine et la nouvelle année qui débute. Le gui s’invite lui aussi, cette fois-ci, à cette fête où il est de tradition de s’embrasser sous son passage pour porter bonheur. Traditionnellement, le 1er jour de l’année est chômé.  Les enfants vont souhaiter la bonne année aux ainés et aux amis proches recevant ainsi des étrennes.

L’Epiphanie, le 6 janvier

Cette journée commémore l’arrivée des trois rois mages à la crèche, alors annoncée par les galoubets et les tambourins. Pour les fêter, on « tire les rois », c’est à dire que l’on mange en leur honneur une couronne briochée aux fruits confits dans laquelle est dissimulée une fève. Effectivement, en Provence, nous faisons le gâteau des rois, et non la galette à base de pâte feuilletée et de frangipane ! Jadis, le gâteau était partagé selon le nombre de convives, plus une part, réservée « au pauvre », destinée au premier pauvre qui se présentait au logis.

Cependant, comme partout, la tradition veut que le plus jeune convive aille sous la table et désigne pour chaque part la personne à qui elle sera attribuée. La personne qui trouve la fève dans sa part devient le « roi » et doit alors apporter un gâteau au prochain repas. Avant d’être de petits personnages, la fève était une fève (la légumineuse) tout simplement, d’où son nom !

 La chandeleur, le 2 février

La chandeleur (fête des chandelles) a lieu 40 jours après Noël et sonne le glas des fêtes calendales. Ainsi, la crèche est défaite et rangée jusqu’à la fin de l’année. La chandeleur célèbre le « feu nouveau ». En Provence, la tradition veut que l’on aille faire bénir une chandelle durant la messe et que l’on rentre dans nos maisons avec la chandelle allumée. Si la chandelle s’éteint avant d’arriver, cela est signe de mauvais présage. Une fois rentrée, la maîtresse de maison fait le signe de croix avec la chandelle devant chaque ouverture, portes et fenêtres, pour protéger la maison de la foudre, et autrefois, pour faciliter également un accouchement à venir.

Ensuite, c’est le moment d’une autre tradition, beaucoup plus suivie, celle des crêpes !

Au Moyen-âge il était de coutume de faire un repas à base de froment, afin de faire revenir le printemps plus vite et implorer que la récolte en blé soit généreuse.

Le saviez-vous ? La crêpe actuelle est née durant les années de famine. Effectivement, le repas était élaboré avec le peu de farine excédentaire de l’année et alors élaboré avec de fines dentelles rondes. La forme ronde et la couleur dorée de la crêpe rappelle d’ailleurs le soleil.

Toutes les équipes des Iles Paul Ricard vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin et de début d’année ! Nous vous donnons rendez-vous très vite pour les réservations de vos vacances estivales. En attendant, mangeons des crêpes pour faire venir le printemps plus tôt !

AUTRES ARTICLE

SÀRTI LE NOUVEAU RESTAURANT SUR L’ÎLE DES EMBIEZ

Nous vous annoncions en fin de saison dernière la fermeture du [...]

Le cassoulet aux haricots Tarbais

Le Cassoulet est un plat traditionnel français. Il serait né, [...]

Le CPIE 83, Centre de Plongée de l’Île des Embiez

L’île des Embiez est entourée d’eaux cristallines et [...]

Portrait de Christophe Pacheco, Chef Exécutif, Meilleur ...

Christophe PACHECO, un Meilleur Ouvrier de France à la tête des [...]

DÉCOUVREZ NOS ACTUALITÉS ET MESURES POUR MIEUX SE RETROUVER

Cet article a été mis à jour le 13/10/2021 Toutes les mesures [...]

EMB’OCAUX : La cuisine artisanale des Embiez mise en bocaux

Face au succès de la gamme traiteur (salades fraîches et plats [...]

Premières minutes été 2022 : offrez [vous] les ...

Avant d’envoyer votre liste au père Noël, pensez à ajouter notre [...]

NOS IDEES RECETTES POUR VOS FETES

Foie gras laqué au café en crumble de noisettes, mousseline de [...]

2 COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tambon

Merci pour ces judicieuse explication je suis né à Niolon il y a très longtemps au début décembre on partait dans la garrigue et ramasser de la mousse et du petit houx pour faire une jolie crèche il faut impérativement garder la tradition provençale

Johanna Routelous

Merci pour votre commentaire 🙂

Les + LUS

Les plages et les criques de l’île des Embiez

L’île des Embiez est un paradis nature, encore préservé. Ici, [...]

DÉCOUVREZ NOS ACTUALITÉS ET MESURES POUR MIEUX SE RETROUVER

Cet article a été mis à jour le 13/10/2021 Toutes les mesures [...]

VACANCES DE LA TOUSSAINT : PRENEZ LE TEMPS SUR L’ÎLE DES EMBIEZ

S’il y a bien une période qui est attendue de pied ferme, c’est [...]

Newsletter Abonnez-vous